Assist'+ 35 Ille-et-Vilaine Vie locale Saint-Nazaire Histoire de Saint-Nazaire

Histoire de Saint-Nazaire

Au début du XIXe siècle, le port de la ville de Saint-Nazaire est peu développé, avec une économie principalement fondée sur le métier de lamaneur et de pilotage sur la Loire. En 1802, la ville décide de construire un phare, une chaussée, des bassins et des cales de construction. c’est grâce à tous ces aménagements que la ville devient le terminus du ferry vapeur qui établit la liaison entre Saint-Nazaire et Nantes.

Histoire de Saint-Nazaire

Sous le règne de Napoléon III, le port de Saint-Nazaire devient un port de substitution à celui de Nantes, les gros navires ne pouvant plus remonter jusqu’à la cité nantaise. Le premier bassin est crée en 1856, suivi du second en 1881, favorisant l’arrivée de bateaux toujours plus gros, la ville décide alors de construire une écluse qui coupe Saint-Nazaire en deux, créant une île artificielle appelée le « Petit Maroc ».

En 1900, le commune de Pornichet est créée par démembrement de la ville de Saint-Nazaire. C’est durant la Première Guerre Mondiale que la ville devient le plus important port de débarquement de troupes américaines. La construction aéronautique fait son apparition en 1922, ainsi qu’une nouvelle écluse entre 1931 et 1932 pour accueillir le nouveau fleuron de la Compagnie générale transatlantique, le paquebot Normandie.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, le site de construction de la Compagnie générale transatlantique est retenu pour la construction d’un abri pour les sous-marins allemands. La ville est alors détruite par les alliés pour chasser les allemands, la ville est anéantie à 80%. Saint-Nazaire est la dernière ville libérée d’Europe après la capitulation nazie de 1945. Aujourd’hui, le passé de guerre est encore très visible le long de la plage, notamment avec les bunkers.

Depuis quelques temps, la ville de Saint-Nazaire essaye de recentrer son activité dans le secteur du port avec le réaménagement de la base sous marine qui accueille des équipements de loisir tels que le cinéma « Cinéville », le centre commercial « Ruban Bleu », des musées comme « Escal’Atlantique »…